Chloé Delaume est auteur et performeuse.

Ses premiers textes ont été publiés dans des revues littéraires et poétiques à la fin des années 90. Son premier roman, Les Mouflettes d’Atropos, a été publié par feues les Editions Farrago en 2000. Après avoir obtenu le Prix Décembre 2001 pour Le Cri du Sablier, elle a poursuivi son exploration de l’autofiction à travers de multiples supports, techniques et outils.

Elle a écrit depuis plus d’une vingtaine de livres :  romans, livres-jeu, détournements, autofictions expérimentales, tentatives d’essais. Réalisé des fictions radiophoniques, des pièces sonores, des œuvres théâtrales, nombres de cycles performatifs et, récemment, un court métrage.

Elle collabore régulièrement avec des artistes, musiciens, poètes, designers, plasticiens. Ecrit des paroles de chansons, intervient en duo ou sur une plage fantôme. Elle est également cartomancienne afin de bénéficier d’une couverture sociale.

Pensionnaire à la Villa Médicis en 2011, elle y a amorcé ce qui s’est avéré être un très long chantier de recherche autour de la figure de la sorcière.  Ses incarnations contemporaines, les mythologies femelles primitives, la notion de magie politique. Les Sorcières de la République,  Fiction & Cie,  mais saison 2016, donc.

Adepte de l’essuyage de plâtre technologique, et toujours prompte à s’enfermer dans un labo, Chloé Delaume a travaillé avec le réalisateur de films d’animation Franck Dion, la musicienne Sophie Couronne et l’héroïque Flore Roumens, éditrice au Seuil Numérique.  Le résultat est Alienare.  Une fiction qui sera disponible en appli, en septembre 2015.